30 juillet 2014

Les mystérieux diamants du volcan Tolbachik

C'est une nouvelle étonnante qui est parue en janvier de cette année mais qui n'a, étrangement, pas fait de bruit (moi-même je suis tombé dessus complètement par hasard): les laves du Tolbachik émises par l'éruption de 2012-2013 contiennent des diamants!

L'étude a été publiée par une équipe menée par Evgenii Gordeev, de l'Institut de Volcanologie et de Sismologie de Pétropavlovsk, et fait partie d'une série d'articles consacrés à cette éruption, spectaculaire à plus d'un titre, appelée du doux nom de FTE-50 (Fissure Tolbachik Eruption, for the 50th anniversary of the Institut of the Volcanology and Sismology).

29 juillet 2014

Le volcan Tungurahua s'agite

L'IGEPN a mis en ligne ces dernières heures un bulletin spécial concernant la situation de l'édifice, mais l'info est déjà relayée dans la presse internationale (parfois avec quelques hyperlatifs malvenus): de faibles émissions de cendres ont été repérées depuis avant-hier soir, les premières depuis la grosse activité vulcanienne d'avril dernier. Et sur le Tungurahua ce type de situation annonce souvent l'entrée dans une phase plus active.
Rares, très rares sont les images de ces fameuses émissions cendreuses: la seule qui soit facile à

28 juillet 2014

Volcan Etna: un point sur l'éruption

L'activité éruptive se poursuit sans vraiment changer. Les évent éruptifs apparus d'abords le 05 puis le 25 juillet sont toujours alimentés en magma. De son côté le trémor a connu une hausse à partir du 26 juillet qui se poursuit mais moins rapidement depuis hier soir (il est presque stagnant maintenant).

Les deux spatter-cones apparus le 05 juillet, alignés sur une fissure éruptive, continuent d'alimenter le champs de coulées qui s'élargit toujours peu à peu. Cependant il n'y a que peu d'images faites de

27 juillet 2014

L'activité du volcan Reventador reste modérée... mais importante

Le volcan reste le siège d'une activité explosive et d'une sismicité qui la font classer dans la norme "modérée" définie par l'IGEPN.
 
Tant en fréquence d'explosions que de niveau de sismicité, cette éruption n'est effectivement pas majeure, loin s'en faut. Ces derniers jours les explosions ont pu être mieux observées, du fait d'une amélioration temporaire de la météo et à des conditions d'observations relativement moins...humides. On peut voir sur les deux webcams fonctionnelles de l'Institut (l'infrarouge semble HS) se succéder des panaches

26 juillet 2014

Les éruptions Aléoutiennes magnétolocalisées en Nouvelle-Zélande

La géolocalisation est un mot qui est entré dans notre vocabulaire avec l'entrée dans l'ère connectée. Mais en ce qui concerne certaines éruptions, voilà que débarque la magnétolocalisation. Une chercheuse en physique et son équipe, de l'Université de Cape Town (Afrique du Sud) viennent en effet de publier, dans la revue Geophysical Research Letters, une étude dans laquelle ils démontrent que certains signaux, connus sous le nom de "Whistlers" (sifflements), détectés en 2008 et 2009 dans la ville de Dunedin (Nouvelle-Zélande) sont en fait

25 juillet 2014

Nouvelle bouche éruptive sur le volcan Etna

L'INGV de Catane a mis en ligne aujourd'hui un nouveau bulletin faisant état de l'ouverture d'une nouvelle bouche à proximité de celles qui continuent à l'heure actuelle d'alimenter le champs de coulées. L'évent se situe à environ 150 à 200m au nord des deux cônes actifs depuis le 05 juillet et est le siège d'une faible activité explosive, avec émissions de cendres. Il est visible sur les images thermiques du Mont Cagliato sous la forme d'un spot thermique un peu décalé par rapport aux coulées.



Cette activité a été prise en photo, image relayée par Etnawalk.

Emission de cendres sur le volcan Etna, 25 juillet 2014
Émission de cendres ce matin ur le nouvel évent. Image: Maurizioe Rosy Vecchio, via Etnawalk
L'INGV précise que, pour le moment, aucune coulée n'est alimentée par cet évent et que seule l'activité strombolienne s'y produit.

Le champs de lave continue de s'élargir progressivement au fur et à mesure que les "vagues" de lave arrivent et créent de nouveaux bras qui s’installent généralement à côté des précédents. Parfois certains afflux de lave, plutôt que de produire un nouveau bras, redynamisent un bras en train de ralentir. Pour le moment le bras de coulée le plus long s'est mis en place les 22 et 23 juillet: son front s'est arrêté au niveau de la rupture de pente qui marque la fin du "replat" appelé Valle del Leone, au pied du Cône Nord-Est et le début du rempart de la Valle del Bove: elle semble donc avoir parcouru environ 1500m (estimation pas facile...).

Affaire à suivre, évidemment.

Sources: INGV; Etnawalk

Le point sur l'activité des volcans Karangetang (Api Siau), Nishino-Shima, Ibu, Kilauea et Chaparrastique (San Miguel) (mis à jour 17h50)

Karangetang (Api Siau), Indonésie, 1784 m

Depuis le 19 juillet au soir une activité éruptive est rapportée sur le Karangetang, l'un des volcans les plus actifs d'Indonésie. La dernière crise importante sur le volcan s'est déroulée en septembre 2013 avec la possibilité qu'une coulée se soit alors mise en place dans la ravine Batuawan, sur le versant est ou sud-est du volcan. Depuis lors, des températures élevées ont pu être observées, parfois des émissions de cendres soupçonnées, mais le volcan semble être resté assez calme.
Début juin toutefois une anomalie thermique est visible sur le MODVOLC, la première depuis

23 juillet 2014

La lave coule toujours sur le volcan Sangeang Api (Sangiang)

Vous vous souvenez forcément de cette activité explosive puissante dont les images ont fait le tour de la planète le 30 mai dernier. Cette éruption, inattendue et surprenante de part sa puissance et la courte durée tant de ses signes précurseurs (aux dernières nouvelles seulement 10 heures d'activité sismique anormale) que l'activité paroxysmale elle-même avec un panache principale qui s'est élevé jusqu'à 15

Brèves de volcans: Zhupanovsky, Fuego, Kilauea, Reventador et Aso

Fuego, Guatemala, 3763m

Le volcan reste le siège d'une activité explosive qui connait de manière plus ou moins régulière des phases d'intensification. C'est le cas depuis le 18 juillet, date à laquelle la fréquence des explosions a augmenté, tout comme leur intensité. Les volcanologues de l'INSIVUMEH avaient alors édité un bulletin spécial indiquant que la possibilité de voir se mettre en place une nouvelle coulée était importante, ce qui arrive relativement fréquemment. Le risque au Fuego de coulées de lave trop alimentées est leur instabilité qui génère des écoulements pyroclastiques. Quatre jours après le

21 juillet 2014

Panache de cendres sur le volcan San Cristobal

Un activité explosive, brève, s'est à nouveau déroulée hier sur le volcan Nicaraguayen, quelques semaines après la précédente. Une première émission de cendres et gaz a en effet été observée hier à partir de 13h30 (heure locale), suivie par une second à 14h13. Le panache s'est à